TV paysage-exe7

diagramme exe


Situation: Ville de La Rochelle (17)
M.Ouvrage : Ville de La Rochelle (17), Association de quartier de La Genette.
M.Oeuvre : Landescape
Phase : M.Oeuvre complète, Scénographie, ateliers de rue.
Surface : 15 m2
Année: 2009
Coût: 110 000€ HT.

Nature de la commande

Conçu dans le cadre d’un évènementiel intitulé Nature élément, Landescape est invité à concevoir un travail visant à faire réagir le public sur la notion de nature urbaine et de nature « environnante ».

Déroulement :

25% paysage

Landescape propose un projet d’émission télé sur le paysage. L’objectif est d’interviewer le public sur site, à partir d’un cadrage prédéfini sur ce qu’il voit,
perçoit, vit et ce qui pourrait être amélioré. Derrière le paysage quotidien, des codes, des référents culturels, des fonctions, des processus décisionnels, techniques, financiers ou encore écologiques sont mobilisés.
Comment sont-ils perçus par le public ?
Quelles sont les attentes en la matière ?
Dans un format de 6 minutes, des sites à enjeux sont ainsi questionnés par un public de « non-spécialiste ». La boîte, le kiosque ou encore la fabrique, est la base physique du dispositif. A la fois lieu d’accueil, café, cadrage et studio d’enregistrement mobile, cette structure recouverte de gazon synthétique et posée dans l’espace public. Elle questionne et par effet de réciprocité prédispose le public a être questionné sur la perception d’un lieu.

5% R&D

Le potentiel de ce processus itératif n’a pas été poussé dans une recherche en sociologie urbaine ou de façon générale dans les domaines des sciences sociales.

70% Médiation culturelle

Ce dispositif a montré sa capacité à pouvoir aller chercher directement sur site et auprès d’un public varié des questionnements, des avis et des attentes sur des processus d’aménagement. Ces données brutes, sans filtre d’interprétation scientifique ou technique, font émerger dans un processus de projet, d’autres voies que celles traditionnellement mobilisées dans le triptyque décisionnel MMA ; Maîtres d’ouvrage – Maîtres d’oeuvre – Acteurs, le plus souvent institutionnels. Mis en oeuvre de façon concomitante avec l’avancement d’une étude ou d’un projet d’aménagement, ce dispositif permet d’enrichir le travail de concertation et de prise en
compte de l’avis du public dans l’élaboration d’un projet. Du point de vue du public, ces formats de concertations sont souvent mieux appréhendez que les fameuses réunions de concertation et plus riches sur le contenu échangé. Enfin, la dimension ludique de la démarche apparaît comme un atout important dans un rapport d’échange avec le public.